Accueil Forums Général Hematochromatose

  • Hematochromatose

     astrid.belli updated Il y a 1 semaine, 5 jours 2 Members · 3 Publications
  • astrid.belli

    Membre
    octobre 6, 2021 à 1:00

    Bonjour à tous,

    J’ai plusieurs consultants qui souffrent hématochromatose. Je ne sais comprends pas ce problème du point de vue de la Mtc

    Pourriez vous m’éclairer svp?

    Je vois juste une chaleur du foie…

    Merci d’avance

  • Jean-Sylvain

    Administrateur
    octobre 6, 2021 à 2:02

    L’hémochromatose (aussi appelée hémochromatose génétique ou hémochromatose héréditaire) est une maladie génétique et héréditaire responsable d’une absorption excessive de fer par l’intestin et de son accumulation dans l’organisme. Les causes de l’hémochromatose L’hémochromatose est une maladie génétique liée à une mutation d’un ou de plusieurs gènes. Ces mutations s’observent dans les différentes régions du globe et correspondent chacune à une expression plus ou moins grave de la maladie. L’hémochromatose héréditaire HFE (aussi appelé hémochromatose de type I) est la forme la plus fréquente de la maladie. Elle est liée à une mutation du gène HFE situé sur le chromosome 6.

    Les symptômes sont liés aux dépôts du fer sur différents organes comme la peau, le cœur, les glandes endocrines et le foie.

    Vers le milieu de quatrième décennie chez l’homme (et plus tardivement chez la femme), apparaissent des premiers signes cliniques de la maladie : fatigue permanente, douleurs articulaires (petites articulations des doigts, poignets ou hanches), brunissement de la peau (mélanodermie), aspect «grisâtre, métallique» de la peau sur le visage, les grosses articulations et les organes génitaux, atrophie cutanée (la peau s’affine), aspect squameux ou en écailles de poisson (c’est ce que l’on appelle une ichtyose) de la peau et une raréfaction des cheveux et des poils pubiens.

    Lorsque le diagnostic de la maladie n’a pas été réalisé, les complications apparaissent touchant le foie, le cœur et les glandes endocrines.

    Atteinte du foie : à l’examen clinique, le médecin peut constater une augmentation du volume du foie, responsable de douleurs abdominales. La cirrhose et l’apparition d’un cancer du foie constituent les complications les plus graves de la maladie.

    Atteinte des glandes endocrines : l’évolution de la maladie peut être émaillée par la survenue d’un diabète (atteinte du pancréas) et d’une impuissance chez l’homme (atteinte des testicules).

    Atteinte du cœur : le dépôt de fer sur le cœur est responsable d’une augmentation de son volume et de signes d’insuffisance cardiaque.

    Ainsi, si la maladie n’est diagnostiquée qu’à un stade tardif, il est possible d’observer l’association d’une insuffisance cardiaque, d’un diabète et d’une cirrhose du foie et d’une coloration brunâtre de la peau.

    Plus la maladie est diagnostiquée précocement (avant l’âge de 40 ans), plus la réponse au traitement est bonne et le pronostic de la maladie est favorable.

    En revanche, lorsque les complications décrites ci-dessus apparaissent, elles régressent peu sous traitement. Si le patient est traité avant l’apparition de la cirrhose, son espérance de vie est identique à celle de la population générale.

    Le traitement de l’hémochromatose repose sur les saignées (aussi appelées phlébotomies). Elles ont pour but de diminuer le taux de fer dans le sang et de réduire les dépôts de fer dans l’organisme sans pour autant provoquer une anémie par carence en fer. Ce traitement ne permet pas de guérir de la maladie.

    Grâce au traitement, la fatigue souvent observée chez les patients atteints d’hémochromatose s’atténue. Surtout, lorsque le traitement est mis en place tôt, il permet d’éviter les complications graves de la maladie (atteintes du cœur, du foie et du pancréas) et d’allonger ainsi l’espérance de vie des patients.

    Nous verrons ce week-end que les pathologies du Foie n’ont pas nécessairement une origine dans la sphère hépatique.

    Au vu des manifestations courantes décrites ici, il est fort possible d’être face à une cause impliquant le mouvement eau, la direction du Nord et les canaux zu shao yin et zu tai yang. La maladie du Rein se transmet à son fils. Lorsqu’elle fini par atteindre le cœur la situation devient critique.

    Les méthodes de traitement par la saignée des zone du zu tai yang sont fortement recommandées.

    Il serait sans doute bon d’envisager une approche globale sur les réseaux du tai yang, par exemple tai yang-jue yin dans le cadre d’une approche curative globale. Traiter shou tai yang me parait être d’une importance capitale.

  • astrid.belli

    Membre
    octobre 6, 2021 à 4:13

    Merci beaucoup

Affichage des réponses 1 - 3 de 3

Log in to reply.

Original Post
0 sur 0 posts June 2018
Now