Accueil Forums Général Principes fondamentaux de la pratique de la médecine du Nèijīng

  • Principes fondamentaux de la pratique de la médecine du Nèijīng

     Jean-Sylvain updated Il y a 6 jours 1 Member · 1 Article
  • Jean-Sylvain

    Administrateur
    octobre 11, 2021 à 8:53

    Toutes les structures physiques de l’univers sont créées et régies par ces quatre propriétés essentielles de l’espace-temps :

    (1) la phase d’expansion du souffle cosmique yáng (陰);

    (2) la phase de retour et de retour du souffle cosmique yīn (陰) ;

    (3) le tissu de l’espace-temps qì (氣) ;

    (4) la dimension transcendante de l’espace-temps shén (神) et de l’illumination du shén (神明).

    Parce que ces quatre propriétés fondamentales dérivent d’une seule tendance profonde de l’univers à respirer, tous les aspects immatériels et matériels de l’univers – y compris tous les aspects de la nature et du corps humain – existent en tant que manifestations directes du souffle cosmogénique primordial.

    Pour cette raison, tous les aspects de l’univers, y compris tous les aspects du corps humain, peuvent être décrits et compris par rapport aux phases principales du mouvement de la respiration.

    Dans les sciences naturelles du Nèijīng, le terme utilisé pour décrire les aspects du mouvement spatio-temporel circulant conformément aux modèles de la respiration cosmogéniques de l’univers est flux (順), tandis que le terme pour décrire les aspects du mouvement spatio-temporel circulant en opposition aux modèles de la respiration cosmogéniques de l’univers est contre-courant (逆).

    Les aspects spécifiques de la circulation qui circulent librement sont appelés modèles corrects (zhèng 正). Les aspects des mouvement spatio-temporels qui entravent les schémas respiratoires cosmogéniques de l’univers et engendrent la maladie sont appelés facteurs pathogènes (xié 邪).

    Ainsi, dans le Nèijīng, tous les aspects du corps humain, son anatomie et sa physiologie, existent en tant que manifestations directes du souffle cosmogénique de l’univers.

    De plus, tous les aspects du corps humain sont directement liés à tous les autres aspects du cosmos à travers un réseau complexe de relations de résonance tenségrale médiées par le tissu de l’espace-temps (qì 氣).

    Deux conclusions importantes découlent de ces observations :

    1°) chaque maladie humaine qui a jamais été ou qui sera, possède comme origine un affaiblissement du mouvement de souffle de l’espace-temps ;

    2°) chaque intervention thérapeutique qui a jamais été ou qui sera, implique la correction, dans une certaine mesure, de ces modèles altérés de mouvement du souffle.

    C’est à partir de ces principes fondamentaux que la pratique technique de la médecine du Nèijīng sera établie.

Affichage des réponses 1 de 1

Log in to reply.

Original Post
0 sur 0 posts June 2018
Now