HORLOGE BIOLOGIQUE et la mesure du temps en médecine chinoise classique (1ère partie)

Décrits pour la première fois en 1729 par le mathématicien et astronome français Jean-Jacques Dortous de Mairan, des rythmes circadiens, du latin circa, environ, et diem, jour, existent chez la plupart des organismes vivants. La vie de l’être humain est rythmée par les cycles de veille-sommeil.

La fonction de notre horloge biologique est de coordonner nos grands processus physiologiques avec les différents moments de la journée. Notre température corporelle, notre sommeil, notre métabolisme, notre activité cardiovasculaire, notre transit intestinal fluctuent tout au long de la journée et sont orchestrés par notre métronome intérieur qui fonctionne sur une fréquence moyenne de 25 heures.

Pour consulter la suite de cet article, veuillez souscrire à notre abonnement annuel.

Vous aurez accès à toutes les archives de ce blog et à du contenu exclusif (conférences zoom, cas de patients, ...)

Enregistrer un nouveau compte

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *