L’essence du Qi Gong médical

Environ 380 ans avant notre ère Platon écrit le Politeia, « La République ».  Dans ce livre, Platon relate un dialogue entre son mentor Socrate (470 BCE – 399 BCE) et l’un de ses deux frères nommé Glaucon. Ce dialogue est appelé « Allégorie de la Caverne » et décrit l’essence de notre réalité. La réalité que nous percevons est comme les ombres que les prisonniers voient sur le mur de la caverne. Ces prisonniers ne peuvent pas tourner la tête pour voir l’origine des ombres. Tout ce qu’ils peuvent voir, ce sont les ombres sur le mur de la caverne, qui sont leur seule réalité.

Pour consulter la suite de cet article, veuillez souscrire à notre abonnement annuel.

Vous aurez accès à toutes les archives de ce blog et à du contenu exclusif (conférences zoom, cas de patients, ...)

Enregistrer un nouveau compte

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très bel article !
    J’adore l’Allégorie de la Caverne depuis que je suis en âge de lire Platon.
    Ne pourrais-t’on pas dire plus spécifiquement que le le Qi Gong traite le Shen, l’acupuncture le Qi, et les plantes/aliments traitent le Xing ?