《針灸大成•百症賦》《聚英》 Zhēn Jiǔ Dà Chéng • Bǎi Zhèng Fù (Jù Yīng)

L’Ode des cent maladies1 du Grand Compendium d’Acupuncture-Moxibustion2 (tiré du Zhēn Jiǔ Jù Yīng)3 traduit du chinois par Lorraine Wilcox L.Ac.

  1. Une ode (賦 fù) est une œuvre de prose rimée ou de prose poétique. L’ancien chinois codait l’information dans la poésie et la prose rythmique pour la rendre plus facile à mémoriser. Cette ode ne rime généralement pas et change de rythme en permanence. Cependant, dans le but de la rendre concis et rythmé, l’auteur d’origine a ajouté ou omis des mots. Ces mots de “remplissage” et de “connexion” ont peu d’importance et sont souvent difficiles à traduire. De ce fait, ma traduction est aussi précise que possible concernant les termes techniques (indications et points), mais peut avoir modifié les mots non techniques pour rendre le français plus facile à lire.
  2. 《針灸大成》 Le Grand Compendium d’Acupuncture-Moxibustion – Zhēn Jiǔ Dà Chéng, de Yáng Jìzhōu, publié en 1601 (Míng). Ce texte est tiré du volume 2.
  3. 《針灸聚英》 Compilation d’éminents acupuncteurs, le Zhēn Jiǔ Jù Yīng, de 武 Gāo Wǔ, est publiés en 1529 (Míng). Cette ode a été enregistrée pour la première fois dans le volume 4 de Jù Yīng, qui indique que l’auteur est inconnu. Un certain nombre d’erreurs typographiques apparentes dans le texte de Zhēn Jiǔ Dà Chéng ont été corrigées sur la base du texte de Zhēn Jiǔ Jù Yīng.

Pour consulter la suite de cet article, veuillez souscrire à notre abonnement annuel.

Vous aurez accès à toutes les archives de ce blog et à du contenu exclusif (conférences zoom, cas de patients, ...)

Enregistrer un nouveau compte

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *